Repliage sur l'eau

Les multicoques sont des oiseaux à grandes envergures. Leur grande largeur apporte stabilité, puissance et confort. Du fait de cette caractéristique, les multicoques ne sont pas toujours appréciés dans les ports et sont régulièrement taxés d’une plus value.

Le transport routier d’un multicoque, sans démontage, est dans la majorité des cas impossible et au mieux necessitera un convoi exceptionnel.

Les architectes, jamais avares d’idées, ont cherché des solutions pour résoudre ces problèmes. Les solutions ont été plus faciles à trouver pour les trimarans que pour les catamarans. En ce qui concerne les trimarans, plusieurs systèmes de repliage ayant fait leurs preuves sont sur le marché. Le repliage des catamarans est anecdotique, mais existe.

Si le repliage semble répondre à beaucoup de problèmes, il apporte son lot de problématiques :

  • poids supplémentaire
  • budget plus conséquent
  • rigidité limitée
  • fragilité du systéme de repliage
  • entretien supplémentaire
  • difficulté de créer des flotteurs volumineux tout en gardant le gabarit routier.

Pour conserver des flotteurs aux volumes limités mais avec un minimum de portance en navigation, il existe la solution des dérives courbes. Ian Farrier a été le premier à tester ce dispositif sur le prototype du F27 en 1984 en vu de les utiliser sur un bateau de série. Le poids supplémentaire, le coût de production susbtentiel l'a fait revenir sur des flotteurs plus classiques pour ce bateau. Avec les avancées technologiques, nous retrouvons ces solutions apparaitre sur certains trimarans de série tel que les seacart 26, le radical 26, le F32SR ...

Conseils d'utilisation en position repliée

Une fois repliés, ces bateaux perdent une grande partie de leur stabilité. Il est impossible de naviguer à la voile dans cette configuration, et pour les navigations au moteur, elle est conseillée dans des eaux protégées loin de tous remous ou vent latéral puissant.

En cas de navigation bateau replié, nous préconisons de faire des mouvements larges et d'éviter les virages rapides et serrés.

Astuce Si un bateau doit rester en position repliée assez longtemps, pour augmenter sa stabilité, plusieurs astuces vous sont proposées :

  • Installer un par-battage entre la coque centrale et les flotteurs pour élargir la position repliée
  • Installer une ou plusieurs drisses à terre qui stabilisera le bateau

Repliage sur remorque

Dans certains cas, il est nécessaire de plier ou déplier un trimaran sur sa remorque. Pour certains modèles aux flotteurs légers, on peut procéder par un côté puis l'autre, mais pour les plus gros modèles il sera nécessaire de déplier les deux flotteurs en même temps. Il faut donc dans ce cas être au minimum deux.

Dans tous les cas, nous recommandons de fixer fermement la coque centrale à l'aide de sangles à cliquets sur la remorque pour limiter le risque de prise de gîte du bateau.

Les différents systémes de repliage

Ci-dessous, les systèmes de repliage les plus souvent rencontrés sur ces bateaux :

Repliage horizontal

John Westell invente et met au point ce système de repliage de trimaran pour ces Oceans Birds, mais c’est Borge et Jens Quorning qui lui donne ses lettres de noblesse et sa démocratisation en améliorant et fiabilisant le système pour les Dragonfly swing wing.

Le principe de repliage est simple, les bras de liaisons sont montés sur des pivots au niveau de la coque centrale et du flotteur. En relâchant un bout et en reprenant un autre, le flotteur pivote sur l’arrière ou sur l'avant.

Plus d'infos sur : http://dev.dragonfly.dk/swingwing/presentation.aspx

Plus Position antifouling identique sur les flotteurs en position dépliée ou repliée

Plus Accessibilité des coffres de flotteurs facilitée en position repliée

Plus Facilité d'utilisation

Moins Longueur augmentée une fois replié

Moins Maintenance sur les bouts et poulies du système de repliage

Moins Remplacement des martingales tous les 5 ans

Moins Démontage souvent nécessaire pour passer au gabarit routier

Dragonfly 28 - Folding & Unfolding

Trimaran Tricat 25 : flotteur repliable

Repliage vertical

A l'aide de bielles disposées sous les bras de liaisons, les flotteurs viennent se positionner sous les flans de la coque centrale. Pour déplier, il suffit de desserrer la vis de chaque bras de liaison, puis relever l'extrémité d'un des bras de liaison.

En repliant les flotteurs, ces derniers se positionnent sous la coque légèrement sous la ligne de flottaison de la coque centrale. Si l'on replie les deux, la coque centrale se soulève légèrement, c'est à dire que le bateau s'appuie principalement sur les flotteurs, ce qui donne une plus grande stabilité. Avec un seul flotteur, le bateau prend un peu de gite.

Ian Farrier est le premier à utiliser ce système sur des bateaux de série avec le F27.

Plusieurs systèmes existent sur le marché, leur nom vient souvent de leur inventeur :

  • Farrier (le plus souvent utilisé et copié) : deux bielles
    • difficulté à mettre au point et à réaliser
    • prix et poids
    • largeur de flottaison limitée (pour la coque centrale)

Plus d'infos sur http://www.f-boat.com/pages/introduction/folding.html

  • Marples : une seule bielle
    • difficile de mettre en place sur l'eau
  • Scarab (inventé par Ray Kendrick)
    • Bielles cachées sous les bras une fois replié

 

Plus Facilité d'utilisation

Plus Longueur identique quelque soit la position

Plus Pas ou peu d'entretien

Plus Trimaran au gabarit routier une fois replié pour la plus part des trimarans de moins de 10 mètres

Plus Rigidité correcte

Moins Antifouling nécessaire sur les flans des flotteurs si le bateau reste longtemps en position repliée

Moins Accessibilité des coffres des flotteurs limitée en position repliée

Moins Prise au vent des bras de liaison une fois replié

Moins Stabilité limitée une fois replié surtout pour les gros modèles restants au gabarit routier

Moins Hauteur sur remorque importante

Astuce Sur certains modèles, il existe une position de repliage intermédiaire qui permet de conserver une certaine largeur et donc une certaine stabilité. Moins de risque de laisser son bateau amarré dans un port avec la crainte des vents forts latéraux.

Corsair Trimaran Folding System

Folding The F-22

Repliage latéral

Ce système ne nécessite pas de pièce mécanique spécifique, c'est le plus rustique mais également le plus économique des systèmes de repliage. Cela consiste à faire coulisser les bras de liaison dans la coque centrale.

Selon les dimensions du trimaran, le dépliage et le repliage se fait soit de façon manuelle en poussant et tirant directement le flotteur, et pour les plus gros modéles, cela se fait à l'aide de bout.

Pour que le système fonctionne correctement, il faut un minimum de jeu, ce qui limite la rigidité et crée du bruit dans une mer désordonnée.

Les fabricants utilisant ce système le plus souvent sont :

  • Astus (bras droit)
  • Tryptique (bras légérement crossé)

 

Plus Position antifouling identique sur les flotteurs en position dépliée ou repliée

Plus Accessibilité des coffres de flotteurs facilitée en position repliée

Plus Longueur identique quelque soit la position

Plus Peu d'entretien à part la lubrification des bras

Moins Prend de la place dans l'habitacle

Moins Utilisation plus ou moins facile selon les solutions retenues pour le pliage ou repliage (manuel ou via des bouts)

Moins Rigidité limitée

Moins Largeur coque centrale et flotteur limitée pour le gabarit routier car il ne faut pas que les trois largeurs additionnées ne dépassent 2.55m

Astuce Pour limiter les frottements, de la graisse silicone est conseillée. Moins résistante, mais plus économique et plus facile à trouver, l’huile alimentaire peut convenir également.

Astus 20.2 XL ouverture des flotteurs sur l'eau

Repliage Trimaran ASTUS 24 sur l'eau

Autres systèmes de repliage

Il existe d'autres systèmes de repliages plus ou moins aboutis ou exotiques, mais nous avons présentés les systèmes les plus courants sur le marché, testés et validés par de nombreux bateaux.

Repliage cata

Le repliage du catamaran est beaucoup plus compliqué à gérer et aucun constructeurs n'a pour l'instant réussi la commercialisation en série de ces bateaux. Quelques tentatives ont tout de même eu lieu :

  • Le cata zoum 800, production française de petite série a été lancée sans réussite commerciale. Les flotteurs se replient avec un système type horizontal vers l'avant un peu à la manière des dragonfly.
  • Quelques tests avec des bras croisés ont eu lieu.
  • Pour les plus gros modèles, on retrouve la solution du repliage latéral sur le Futura 49.

Le plus petit caramaran du monde ?

Futura 49: Katamaran der Zukunft - by Yacht TV

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire