Trampoline

Choisir un nouveau trampoline peut se révéler être un véritable casse tête. Matériaux, fixations, finitions, fournisseurs autant de choix et de décisions à prendre pour trouver le bon compromis. Lors du remplacement d’un trampoline déjà existant il est tentant de le remplacer par un similaire. Voyant la multitude de possibilité, il est intéressant de valider quelques options :

Confort : Après un long moment allongé sur certains trampolines les bouts et les nœuds ont marqué la peau, ce qui fait ressembler le paresseux à un rôti de veau tout juste sortie de l’étal.

Perméabilité : Choix cornélien, étanche, il protège les passagers des paquets de mer et des embruns mais si le vent s’engouffre dessous, ou un paquet d'eau de mer qui n'est pas évacué assez rapidement, il peut fortement contribuer à retourner le bateau.

Tenue aux UV : La tenue va dépendre des matériaux utilisés mais aussi du traitement reçu et de son entretien.

Résistance : La résistance au déchirement dépend encore une fois des matériaux utilisés. Le fournisseur donne souvent une valeur en daN/5cm pour les francais et lbs/Inch pour les anglos saxons, il ne reste plus qu'à comparer.

Mise en place : Si en théorie la mise en place se fait selon les solutions retenus par le constructeur, on peut être amenés à améliorer le système (voir la partie fixation) pour :

  • augmenter la rapidité de démontage remontage pour le transport
  • améliorer la rigidité… .

Durée de vie : La durée de vie ou le temps de garantie est donné par le fournisseur. Cela permet de faire un comparatif pour avoir une idée de sa résistance dans le temps.

Poids : Facteur plus ou moins important selon la taille et le type de bateau, et de la fréquence du démontage/remontage du trampoline.

Coût : Pour le même bateau chez le même fournisseur on peut avoir un coef de 4 entre un filet en polyamide et une toile haute résistance.

Logo La couleur peut également avoir une influence sur le confort, un trampoline tissé de couleur noir peut devenir brulant sous les tropiques.

  Tableau récapitulatif à propos des deux grandes familles de trampolines, tressé ou tissé

 

Filet cordage

Obs.

Tissu technique

Obs.

Perméabilité à la vague et au vent

Excellente

 

Moyenne à Bonne

Selon le tressage et le matériau utilisé, la permabilité sera différente. Généralement on parle de taux de vide

Tenue aux UV

Bonne

Traitement anti-UV

Très bonne

Traitement anti-UV

Résistance

Moyenne à haute

Selon le diamètre et le matériau du cordage

Haute

 

Confort

Mauvais à bon

Selon le tressage, filet à nœuds ou filet tressé, maille fine ou grosse, diamètre cordage

Excellent

Attention à la couleur noire, à certains endroits, avec le soleil, il peut être impossible de marcher nu-pied ou s'allonger

Mise en place

Technique

Fonction du programme de navigation

Facile

 

Durée de vie

Moyenne à bonne

 

Très bonne

 

Poids

Faible

 

Modéré

 

Coût

Bas à moyen

 

Moyen à haut

 

 

Pour avoir le meilleur compromis sécurité/confort, nous vous conseillons :

  • Trampoline situé entre les bras de liaison d'un trimaran = trampoline tissé
  • Trampoline situé à l'avant = trampoline tressé
  • Trampoline arrière sur cata de sport = trampoline tissé

Ces indications sont à adapter selon votre programme et votre bateau.

Fixations

Les fixations de trampolines sont rarements vérifiées, pourtant elles reprennent tous les efforts du trampoline sur le bateau. Une fixation qui casse peut finir avec un homme à la mer.

La mise en place du trampoline dépendera des fixations retenues par le constructeur du bateau. Avant tout remplacement de trampoline vérifier qu'il soit compatible avec le système de fixation du bateau.

Rail aluminium ou composite :

Img 5602 copieTrés utilisé sur les catamarans de sport, les rails peuvent être intégrés dans une poutre aluminium ou composite, soit rapportés sur les coques par vissage, rivetage ou boulonnage. Les trampolines qui se fixent sur les rails sont de type tissés, car ils doivent être rallingués. Pour la mise en place, il suffit de glisser la partie ralinguée du trampoline pour mettre ce côté en place, puis mettre sous tension les 3 autres côtés.
Il est également possible d'installer une bande de trampoline tissé rallingué avec des oeillets pour réaliser un transfilage si vous souhaitez changer de système de réglage ou installer un trampolie tressé.
 

Plus Rapidité d'installation

Plus Simplicité de mise en oeuvre

Plus Répartition des efforts sur l'ensemble toile/rail

Moins Réglage de la tension impossible d'un côté

Moins Système exclusif

Poutre aluminium :

trampoline fixé sur railLes martinguales de catamaran sont souvent réalisées avec des profils de mat ou de bome. De part leur fonction première il est prévu un rail extrudé pour y insérer des coulisseaux plats ou cylindriques selon le profil. Les coulisseaux classiques en plastiques sont souvent trop fragiles pour supporter les efforts importants.

Pasbien Réaliser un transfilage autour de la poutre est non seulement inesthétique, mais le bout de transfillage s'usera rapidement, c'est la solution à retenir en dernier recours.

Plus S'adapte à tout type de trampolines

Plus Points de fixation mobiles

Moins Inesthétique si pas de rail pour coullisseaux

Pontets :

Les pontets sont généralement fixés sur la structure du bateau, notamment au niveau de la liaison coque-pont. Ces points de fixation étant fixes, il est nécessaire d'avoir des points de laçage trés précis sur le trampoline en correspondance avec les points fixes du bateau, ou un trampoline permettant une grande flexibilité dans la position du transfilage.

 

Plus Système léger

Plus Fixation solide

Plus Facile à rajouter sur un bateau

Moins Aucune flexibilité pour la position du tranfilage

Moins Infiltration d'eau possible

Trampoline fixé sur barre aluArmature en barre ou tube :

Certains bateaux sont équipés d'un système équipé de barre ou tube, fixés avec une entretoise pour obtenir un jour par rapport au bateau, afin de pouvoir réaliser le tranfilage. Ce système permet d'avoir la double fonction s'il est fixé sur le pont de faire office de cale pied.

Plus Fixation solide

Plus Facile à rajouter sur un bateau

Plus Peut servir de cale pied

 

Moins Infiltration d'eau possible

Câbles :

Les trampolines situés à l'avant des bras de liaison sur un trimaran ou d'un catamaran sans martingale sont souvent difficiles à tendre. Quand la structure du bateau le permet, il peut être intéressant d'ajouter un câble sur la partie avant. Si ce système ne permet pas d'obtenir un support quand aucune autre structure n'est possible, il a l'avantage d'apporter une solution légère et économique.

Plus Léger

Plus Economique

Moins Manque de rigidité

Fixation et mise en place

Ce paragraphe explique l'art et la manière de fixer un trampoline à son support.

Si l'assemblage se fait de manière habituelle avec l'aide d'un bout, il existe plusieurs façons de le passer et de le tendre. Pour un démontage remontage rapide du trampoline, les bouts peuvent être remplacés par des manilles, mais ça alourdit le bateau. Les autres systèmes de maintien ne sont pas traités car trop peu utilisés.

Il faut garder à l'esprit qu'un trampoline doit pour être parfaitement opérationnel, être parfaitement tendu. Pour pouvoir appliquer correctement cette tension, il faut conserver une distance entre le bord du trampoline et son support une distance entre 5-15 cm. Plus la distance est grande, plus il sera facile de tendre le trampoline, mais plus il existera un risque de laisser passer un pied ou un objet dans cette ouverture.

Le laçage ou transfilage

Pour le transfilage en ligne, le transfilage perpendiculaire ou double nous préconisons un cordage de Ø 6 mm en polyester. Cette solution reste fiable et économique.

Astuce Pour faciliter le passage du bout lors du transfillage, on peut utiliser une aiguille creuse de matelotage. C'est ainsi plus facile de faire passer l'extrémité du bout et de le récupérer.

Astuce Pour tendre correctement le bout de transfilage on peut utiliser un taquet, on a ainsi une meilleure prise en main pour souquer plus fermement le bout.

Transfilage en ligne :

Transfilage en continuLe transfilage en ligne est le transfilage le plus utilisé sur les trampolines. On utilise un bout continu que l'on fait passer de manière alternative entre le trampoline et la fixation su bateau. Pour limiter les risques de chutes à la mer en cas de casse du bout, on utilisera un bout différent pour chaque côté de trampoline. Si vous ne disposez que d'un seul bout pour la totalité du trampoline, on réalisera un noeud à chaque coin du trampoline.

Plus Facilité de mise en oeuvre

Plus Solution économique

 

Moins Si le bout casse c'est soit tout un côté qui ne tient plus voire tout le trampoline

Moins Mise sous tension difficile

Moins Le bout de transfilage s'use plus vite

Moins Peu esthétique

Laçage perpendiculaire :

Solution intéressante pour les bateaux dont le système de fixation le permet. Pour ce système, on utilise un bout continue que l'on fait passer dans le trampoline à 90° de la fixation, puis dans la fixation pour revenir au même endroit du trampoline pour ensuite repartir vers un nouveau point de fixation du trampoline. Ainsi, chaque point de fixation est tendu par un double bout qui est à 90° du trampoline. 

Ainsi passé le bout de transfilage travaille toujours dans le bon sens et est préservé.

Astuce Penser à vérifier que le diamétre du bout et des fixations, oeilllets de trampolines sont compatibles pour un double passage.

Plus Bonne tension du trampoline

Plus Mise en oeuvre assez rapide

Plus Assez esthétique

Plus Bout de transfiage preservé

Moins Trampoline et fixation doivent être prévus pour, afin qu'ils soient alignés ensemble (le système de coulisseaux ou barre est intéressante dans ce cas-là)

Moins Si le bout casse c'est soit tout un côté qui ne tient plus voire tout le trampoline

Laçage double :

Système de fixation combinant les deux premiers types de transfilage, il permet d'augmenter la sécurité et la tension du trampoline. En pratiquant de la sorte, on répartit les efforts sur plusieurs bouts. La sécurité est également accrue, il est peu probable que les deux bouts cassent en même temps.

Plus Assez sécurisant

Plus Bonne à trés bonne tension de trampoline

Moins Il faut que les fixations et le trampoline puissent supporter les nombreux passages de bouts

Moins Assez long de mise en oeuvre

Moins Peu esthétique

 

Laçage individuel :

Transfilage individuelChaque point de fixation a son propre bout (faible diamètre). On réalise plusieurs passages entre le trampoline et le bateau.

C'est le système le plus sécurisant, chaque fixation a son propre bout.

Idéal lorsque les points de fixation sur le bateau sont éloignés les uns des autres. Chaque point d'accroche a alors sa propre tension de façon indépendante et la sécurité en est décuplée.

Plus Trés sécurisant

Plus Le plus esthétique

Moins Trés long de mise en oeuvre

Moins Peu économique

Le choix du bout de tranfilage

Un bout polyester de diamètre 6 semble un compromis prix/efficacité/durabilité intéressant.

Hivernage

Pour conserver le plus longtemps possible votre trampoline et ses accessoires, un hivernage est indispensable :

  • Démonter votre trampoline
  • Rincer le trampoline et le ou les bouts
  • Vérifier l'intégrité du bout de transfilage
  • Rouler le trampoline afin qu'il n'y ait pas de plis

Astuce Surveillez que les coulisseaux inox sur une poutre alu ne créent pas d'oxydation. Pour limiter le risque, il est conseillé de déplacer à chaque démontage remontage l'emplacement des coulisseaux par rapport à la poutre aluminium.

4 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire