Prao

Du malais perahu, qui signifie bateau, les praos sont rares, atypiques mais sont l’origine des multicoques. Constitués d'une coque centrale et d'un flotteur, entre trimaran et catamaran, ils passent pour de drôles de bestioles avec une coque centrale comme un trimaran, mais deux coques comme les catamarans .

Le principe est d’avoir la puissance du trimaran avec le poids léger du catamaran et ainsi profiter des qualités de chacun tout en ayant des efforts moindres aussi bien sur la structure que pour les manœuvres.

Si les manœuvres demandent moins de puissance, elles sont demandeuses d’endurance car plus complexes notamment lors des virements.

Le retournement très médiatique du Prao Rosière de Guy Delage en 1982 reste dans les mémoires et donne une impression de bateau fragile et acrobatique, mais il reste des inconditionnels de ses bestioles si attachantes.

Les monodromes

Ces praos naviguent comme un voilier classique, leur flotteur est soit au vent soit sous le vent en fonction de la direction du vent. Les monodromes sont de conception simple et légére.

Les amphidromes

Ces praos conservent leur flotteur toujours du même côté. Ils n’effectuent pas de virement mais des shunts pour les changements de bord. La proue et la poupe étant symétriques, elles s’inversent à chaque shunt. Les praos amphidromes peuvent encore se classer en deux catégories :

9391153 abstract origami ship vector background les praos "atlantiques" gardent leur flotteur sous le vent. Ils s’appuient sur leur flotteur qui est  souvent de même longueur que le coque centrale.

9391153 abstract origami ship vector background les praos "pacifiques" (c'est le type polynésien) gardent leur flotteur au vent. Le flotteur souvent de petite dimension sert de balancier (contrepoids). Les bras de liaisons sont souvent de grande dimension pour augmenter le couple. Il arrive que le flotteur décolle de l’eau sans risque particulier.

Les avantages

Plus Plus léger d'environ 30% qu'un catamaran de même taille

Plus Besoin d'un gréement plus petit donc moins couteux et moins demandeur d'effort à la manouevre

Plus Plus économique à la construction

Les inconvénients

Moins Manœuvres plus compliquées

Moins Confort limité

Moins Leurs débuts en course aux large les font passer pour des bateaux peu sécurisants

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire