Hauteur d’eau, marnage et coefficient

Le but de cet article n'est pas de vous faire un cours sur le calcul des hauteurs d'eau et de marée, des logiciels font ça très bien et plus vite que nous et si vraiment vous souhaitez vous amusez à faire le calcul, je vous conseille l'excellent site de Philippe Permis hauturier et plus particulièrement sa page https://www.permis-hauturier.info/pages/maree403hautpp.php.

On souhaite simplement vous familiariser sur les marées, leurs contraintes et le vocabulaire associé.

La marée

La marée est la variation de hauteur d'eau des mers et des océans. Si ce mouvement est principalement lié à la force gravitationnelle de la Lune, le Soleil et les mouvements de le terre rentrent aussi en jeu.

Le courant lié à la marée montante, d'appelle le flux ou le flot, à l'inverse, le reflux ou jusant traite des courants de la marée descendante.

En France, nous avons  affaire principalement à des marées semi-diurnes (deux fois par jour), mais il existe des marées diurnes (une fois par jour) et mixtes également.

Selon les endroits de la terre de la toppologie sous marine, la mer aura un mouvement plus ou moins important et plus ou moins rapide. Pour connaitre les valeurs de ces variations, il existe des annuaires des marées.

Zéro hydrographique

Cette valeur correspond au niveau de la mer à marée la plus basse possible. Hors phénoméne météorologique, la mer ne descend jamais en dessous de ce niveau. C'est également et surtout le niveau de référence des cartes et le niveau qui permet de réaliser les calculs de hauteurs d'eau. Les sondes et hauteurs de tête de roches sont notés sur les cartes à partir de ce niveau.

Sur les cartes les chiffres correspondent à la hauteur d'eau disponible à partir de ce zéro hydrographique. Les chiffres soulignés donnent la hauteur de depassement des obstacles à partir de ce zéro hydrographique.

Hauteur d'eau

Elle correspond à la hauteur d'eau par rapport au zéro hydrographique à une heure précise. Grâce aux annuaires des marées et aux sondes notés sur les cartes il est possibles de déterminer à l'avance une hauteur d'eau précise pour une heure et un lieu donnés.

Marnage

Les Ecrehou à mi-maréeIl correspond à la différence de hauteur d'eau entre marée haute et marée basse. Plus la mer monte haut et descend bas sur une marée, plus le marnage sera important. On parle également de grande amplitude.

En méditéranée, le marnage est trés faible, seulement quelques dizaines de centimétres, en revanche, au Mont Saint Michel, par fort coefficient la différence entre la hauteur d'eau à marée et à marée basse peut dépaser 14 métres ce qui change le paysage mais également les zones de passage.

Pour parler de marnage de manière simplifié en France on parle de coefficient.

Coefficient ce faux allié

Spécialité française, le coefficient est un indicateur qui permet de savoir si le marnage va être important ou non. Les coefficients vont de 20 (petit marnage) à 120 (grand marnage). En dessous de 60 on parle de mortes eaux car la mer ne va que peu bouger. au délà de 90, on parle de vives eaux car les mouvements de la mer seront plus importants.

Coefficients identiques - hauteur d'eau différentes

Le coefficient indique la différence de hauteur d'eau à marée haute et à marée basse. Pour des marées à coefficient identique, il arrive réguliérement que les hauteurs d'eau à marée haute et marée basse soient différentes. Il est donc possible qu'avec deux marées qui se suivent avec des coefficients identiques la mer ne monte ou ne descende pas à la même hauteur.

On peut également se trouver avec un coefficient plus petit que la veille et voir la mer montée plus haut que la veille.

Il est donc important de prendre ce nombre uniquement comme un indicateur et non une informations précise.

Les courants

Bouée qui fait su ski nautique grâce au courantAvec ces mouvements d'eau énorme, des courants apparaissent. Ces courants peuvent être assez importants voir violents. Les 10 nds sont dépassés dans le raz Blanchard. Il faudra être vigilant dans les zones dites à marée et s'armer de annuaire des courants pour la zone. Le sens et l'intensite des courants n'est pas toujours aussi logique qu'il n'y parait. Sans ces annuaires, un novice ne comprendrait pas la logique des courants du Golfe du Morbihan.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire