Humour

Tous les marins naissent égaux, mais les plus chanceux font du multicoque.

Contrepétries

La nuit les marins ont droit aux phares.

Contrepèterie

Le capitaine nous brouille l'écoute avec sa panne de micro.

Contrepèterie

"Que de maillons dans cette couture!" s'écrie le commandant.

Contrepèterie

Un marin en Asie m'a montré son bob.

Contrepèterie

Terrible tempête : gros fracas dans les coques !

Contrepèterie

Il pleut des cordes en mer.

Contrepèterie

Rien de tel qu'une morue pour braquer un calmar.

Contrepèterie

Monsieur et madame

Monsieur et madame Saint Malo à la nage c'est fatiguant ont un fils

Rèponse

Monsieur et madame dodouce ont un fils

Rèponse

Devinettes

Comment devenir millionnaire quand on fait du bateau ?

Rèponse

Spécial matheux

Logarithme et exponentiel arrivent au port, qui règle la note ?

Rèponse

f et f' sont sur un bateau. f tombe à l'eau, que fait f' ?

Rèponse

Blagues

Deux vieux amis se retrouvent après de nombreuses années. 
- Alors, que fais-tu comme métier maintenant ?
- Je travaille dans la mode, j'habille les mannequins... J'emballe les filles quoi ! Et toi ?
- C'est presque pareil… Je suis poissonnier et j'emballe les thons !
 
 
Babi et Baba sont dans un bateau. Baba tombe à l’eau. Que se passe-t-il ?
- Babi bêle et Baba cool !
 
 
Le poisson est un animal dont la croissance est excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment où le pêcheur en fait la description à ses amis.
 
 
Quand le goéland se gratte le gland, c'est signe qu’il fera mauvais temps. Et quand il se gratte le cul, il ne fera pas beau non plus !
 
 
Dans une taverne du port, le tenancier interroge un pirate dont la jambe a été arrachée par un boulet de canon.
- Tu as de la chance, ils t'ont mis une jambe de bois. Mais ta main ?
- Un marin m’a coupé la main lors d’une attaque et on m’a mis un crochet à la place…
- Et ton carré noir sur l'œil, c'est quoi ?
- Ça... c’est un oiseau m'a chié dans l'œil pendant que je regardais le ciel.
- Tu exagères, on ne perd pas un œil parce qu'un oiseau nous chie dessus ?
- Je sais, mais c'était ma première journée avec mon crochet !
 
 
Pour devenir officier, il faut avoir été sous-officier. Pour devenir marin, il n'est pas nécessaire d'avoir été sous-marin.

 

Deux vieux amis se retrouvent après de nombreuses années.
– Alors, que fais-tu comme métier maintenant ?
– Je travaille dans la mode, j’habille les mannequins… J’emballe les filles quoi ! Et pour toi ?
– C’est presque pareil… Je suis poissonnier et j’emballe les thons !

Le poisson est un animal dont la croissance est excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment où le pêcheur en fait la description à ses amis.

C’est Gérard qui rentre de sa journée de pêche en mer et se rend au bar de la marine pour raconter sa la lutte acharnée contre un poisson d’au moins 30 kilos. Le tenancier l’interrompt :
– Arrête un peu tes cagades. Je l’ai vue ta sardine, elle pèse à peine 5 kilos…
– Pas étonnant qu’il ait perdu 25 kilos ce poisson, après les trois heures de lutte qu’il a menée contre moi !

Dans une taverne du port, le tenancier interroge un pirate dont la jambe a été arrachée par un boulet de canon.
– Tu as de la chance, ils t’ont mis une jambe de bois. Mais ta main ?
– Un marin m’a coupé la main lors d’une attaque et on m’a mis un crochet à la place…
– Et ton carré noir sur l’œil, c’est quoi ?
– Ça… c’est un oiseau m’a chié dans l’œil pendant que je regardais le ciel.
– Tu exagères, on ne perd pas un œil parce qu’un oiseau nous chie dessus ?
– Je sais, mais c’était ma première journée avec mon crochet !

Un navire de croisière est en train de sombrer au milieu de l’océan quand le second interpelle son commandant :
– Il faut faire quelque chose, la mer est infestée de requins !
– Vous avez raison.
Le capitaine prend alors son un porte-voix :
– Les femmes et les enfants d’abord !

Alors que des pirates attaquent un bateau marchand, un corsaire s’écrie : « Tuez les femmes et violez les hommes ! »
Son second lui indique que c’est l’inverse et le corsaire se reprend : « Tuez les hommes et violez les femmes ! »
Quand une petite voix masculine provenant du navire d’en face répond : « Ah non ! Ce qui est dit, est dit ! »

Un homme pêche tranquillement au bord de la mer quand un petit vieux vient le déranger.
– Alors, on pêche ?
– Ben oui, vous voyez, ça me détend un peu…
Le petit vieux s’éloigne puis revient vers le pêcheur.
– Alors, on pêche ?
– Ben oui, ça me change du stress de la vie parisienne, vous voyez…
Le petit vieux s’éloigne de nouveau mais revient inexorablement vers le pêcheur.
– Alors, on pêche ?
– Ecoutez, ça fait trois fois que vous m’importunez, ça commence à bien faire !
Excédé, le pêcheur plie ses affaires, prend son vélo et remonte la côte qui mène au village. Arrivé au sommet, il se retourne et voit le petit vieux qui lui fait des signes. Pensant avoir oublié quelque chose au bord de l’eau, il redescend vers le petit vieux qui lui dit…
– Alors, on fait du vélo ?

Le pére et le fils sont à la plage quand le jeune garçon s’exclame :
– Papa, regarde, un bateau !
– Ah que c’est pas un bateau. C’est un yacht !
– Ah bon, et comment ça s’écrit un yacht ?
– Ah que ta raison, c’est bien un bateau.

Sur le port de LA ROCHELLE, une jeune blonde, les larmes aux yeux regarde les navires à quai.
- Vous aimez les bateaux à ce point là ? demande un marin.
- Non je n'y connais rien. Je rêve seulement de m'embarquer pour l'Amérique, mais je n'ai pas d'argent...
- Ecoutez, fait le marin ça pourrait s'arranger. Mon bateau appareille ce soir pour New York. Si vous voulez, je vous cache dans une chaloupe, et je vous apporte à manger tous les soirs. Seulement en échange, il faudra être gentille et me faire des gros câlins.
- D'accord, dit la jeune blonde. Le marin la cache au fond d'une chaloupe, lui apporte chaque nuit de la nourriture, et chaque nuit, elle le paye en nature. Au bout de 5 jours, le commandant entend du bruit en provenance de la chaloupe, et finit par découvrir la jeune fille.
- Je vous en supplie, dit elle, ne me dénoncez pas aux autorités américaines, laissez-moi débarquer à New York !
Qu'est ce que c'est que cette histoire de New York ? fait le commandant. Vous êtes sur le bac de l'île de Ré...

Dictons et citations

Quand le goéland se gratte le gland, c’est signe qu’il fera mauvais temps. Et quand il se gratte le cul, il ne fera pas beau non plus !

Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer.

Quand les mouettes volent le bec en avant : fais mauvais temps

Quand elles ne volent plus : fais pas beau non plus

Quand les mouettes volent à reculons : rentre à la maison

Dans la marine on ne fait pas grand chose mais on le fait de bonne heure.

Quand la mer baisse, les rochers montent.

Temps pas net, reste à la buvette.

Quand surfent les oursins, reste à terre marin

Qui pisse face au vent se rince les dents

Le pessimiste se plaint du vent
L'optimiste , espère qu'il va changer
Le réaliste , ajuste ses voiles

En rentrant au port, le rouge est à bâbord, le vert est à tribord, le verre de rouge est à ras-bord.

Quand un cachalot vient de tribord, il est prioritaire.
Quand il vient de bâbord : aussi.

Il y a trois sortes d'hommes, les Vivants, les Morts, et Ceux qui vont sur la mer [Platon 500 ante JC]

 

7 votes. Moyenne 3.14 sur 5.

Commentaires (2)

1. ledodumec 06/01/2017

pour faire un bon cap hornier, il faut donner du tour aux caps , se méfier de l'avant des femmes et de l'arrière des chevaux....

2. Skipper 04/07/2017

Un des inconvénients du multi c'est que le fond de la quille est moins profond

Ajouter un commentaire