Matériel et entretien

Pas besoin d’être grand bricoleur pour se rendre compte qu’avec de l’argent et du temps, il est possible de faire à peu prés tout sur un bateau. S’il vous manque l’un des deux, le deuxième augmente de façon parfois exponentielle. Connaissant cela, à vous de trouver le bon compromis entre vos moyens (pécuniaire, temporel) et vos besoins.

Les connaissances nécessaires

Les marins utilisent des mots incompréhensibles qui face aux terriens leurs donnent de l’importance et font croire qu’ils sont homme de l’art. Les bricoleurs sont pareils, ne vous fiez pas aux belles paroles, mais fiez vous aux résultats. Nul besoin de savoir faire du composite pour passer commande d’une réparation de coque, mais un minimum permet de juger des connaissances du vendeur de rêves qui se situe face à vous. Quand un doute subsiste, renseigner vous auprès de vos voisins de ponton, ou sur les forums.

Les réparations de premier niveau ne sont pas plus complexes que celle des terriens. Un peu de patience et de réflexions permettent de venir à bout de la plus part des problèmes. En revanche, il ne faut pas se laisser embarquer dans une réparation qui peut rapidement vous dépasser et créer par la suite de dommages irrémédiables, il est donc préférable de tourner sept fois l’amarre sur le taquet de son voisin avant d’agir.

La main à la pâte

« C’est décidé, moi aussi j’essaye. Ras le pompon de voir le voisin bricoler toute la journée sur son bateau avec moins de cinq gros mots par phrase. Il s’énerve à peine, et le pire est qu’il réussit. »

Il est tentant de vouloir faire soit même une réparation, soit diminuer le cout, gagner du temps ou tout simplement pour le plaisir. Avant de se lancer, réfléchissez aux conséquences en cas d’échec, et des probabilités d’erreurs.

Remplacer un bout dans le mat sans le démâter reste à la porté de tout plaisancier, même en cas de perte du bout dans le mat, on ne met pas en péril le bateau. Il suffira de faire venir un copain ou un pro pour récupérer son erreur. En revanche, vérifier une cloison structurelle n’a plus le même impact, en cas d’erreur de diagnostique, la sanction peut être grave et irrémédiable : perte du bateau et peut être de l’équipage.

Si le bricolage n’est pas votre fort, ou si vous ne vous sentez pas à l’aise dans un domaine, il suffit de se faire accompagner au début pour monter en puissance par la suite