Caisse à outils

Bien évidement, les outils principaux sont vos dix doigts et la tête. Les nouveaux couteaux ou pinces multifonction sont utiles pour les dépannages de premier niveau (simple), mais dès que les choses se compliquent, une vraie caisse à outils est obligatoire La taille et le remplissage de la caisse dépendent du niveau de compétence de l’équipage mais aussi de la taille du bateau, de ses équipements et du programme de navigation.

Les indispensables

Pour aider les bricoleurs en devenir,  nous avons noté l’outillage à avoir à bord selon le programme par ordre alphabétique. Bien évidement ce n’est qu’un guide à compléter ou modifier selon votre expérience et votre bateau :

 

Outillage

Sortie à la journée

Programme côtier

Programme

semi hauturier

Ampoules d’avance *

Surtout pour les feux de navigation

 

 

 

Boite à cliquet

 

 

 

Bougie d’avance pour le moteur principal

 

 

 

Cale en bois pour servir de martyr

 

 

 

Cisaille à hauban

 

 

 

Clavette hélice

 

 

 

Clé à bougie

 

 

 

Clés BTR (clé allen)

Si boitier de lattes avec clés BTR

Si boitier de lattes avec clés BTR

 

Contrôleur universel

 

 

 

Cutter ou couteau affûté

 

 

 

Dégrippant

 

 

 

Démanilleur

 

 

 

Fer à souder

 

 

 

Fusibles d’avance *

 

 

 

Graisse

 

 

 

Jeu de clés à pipe (6-7-8-10-12-13-17-19)*

 

 

 

Jeu de clés plates (6-7-8-10-12-13-17-19)*

 

 

 

Jeu de tournevis

 

 

 

Kit réparation winch

 

 

 

Manilles *

 

 

 

Marteau

 

 

 

Pince à rivet pop

 

 

 

Pince coupante

 

 

 

Pince multiprise

 

 

 

Poulies *

 

 

 

Ruban adhésif

 

 

 

Trousse de voilerie (aiguile, fils, ciseau, tissus autocollant…)

 

 

 

Turbine moteur

 

 

 

 

 

 

 

Légende

facultatif

nécessaire

Indispensable

 

 

* A adapter selon vos besoin du bord, rien ne sert de trop charger le bateau

Si votre bateau ou vos équipements sont américains ou anglais, pensez que les vis, écrous … sont de la même nationalité et n’ont pas la même dimension qu’en France. On trouve assez facilement dans les magasins de bricolage spécialisés les clefs adéquates. La clef à molette semble la solution idéale, mais s’avère inutile voir dangereuse, si l’effort pour visser ou dévisser est important.

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Heenalu 07/12/2014

perso à bord ,j'ai également:
-un tournevis à cliquet sur lequel s'adaptent des têtes interchangeables . Ainsi je peux affronter n'importe quel format de tête (philips ou non...) . il faut évidemment avoir la boite kivabien (L'avantage est que ces même têtes s'adapteront aussi sur ma perceuse visseuse électrique portative)
- une pince-étau
- une scie à métaux et jeu de lames.
- un stock de colliers Rilsan/Colson de différentes tailles
-du ruban adhésif renforcé (pour réparer provisoirement une durite ou un tubulure qui claque). on peut aussi utilise du mastic epoxy universel
-un boite avec tubes de colle cyano acrylate, + colle bicomposant type Araldite
- un pistolet à joint souple (rubson et Sykaflex)
- du kevlar tissé pour faire des manilles textiles.

2. ledodumec 06/01/2017

pour le mastic en cartouche je recommande le sika11fc qui est long a sécher certes, mais qui reste pâteux et donc réutilisable quand la cartouche est ouverte pour un peu que l'embout soit obturé après utilisation....

Vous devez être connecté pour poster un commentaire