Les trucs et astuces de MP

Nous regroupons ici toutes les astuces qui ne peuvent faire l'objet d'un article mais méritent d'être connues et divulguées. La plus part proviennent d'articles déjà écris. D'autres se retrouvent placées car elles ne peuvent être intégré à un article. Cet article est vivant, il est mis à jour dés qu'une nouvelle astuce et découverte par l'équipage.

Si vous avez des astuces, n'hésitez pas à nous les communiquer, en nous écrivant en cliquant ici. Nous les intégrerons à cet article avec votre nom et prénom si vous le souhaitez.

En escale

Amarrage

Astuce Astuces

  • Si les longueurs de vos amarres le permettent, doublez les afin de pouvoir les larguer sans avoir à descendre de votre bateau.
  • Lorsqu’il n’est pas possible de s’amarrer à un taquet d'amarre, privilégiez un tour mort et 2 demi-clefs à la place d'un nœud de chaise. Cette fixation est plus facile à défaire sous tension.
  • Lors d’une longue escale, faites 1 ou 2 tours morts sur les taquets ou bite d’amarrage pour limiter le ragage.
  • Ajouter des amortisseurs d'amarres sur les deux brins permet de limiter les à-coups liés aux rafales de vent et diminuer l'énergie cinétique pour moins solliciter le mouillage.
  •  Si vous accostez avec votre bateau avec la ou les jupes vers un ponton ou un quai, utilisez un pare-battage plat qui ne remontera pas et continuera de protéger votre bateau correctement.
  • Avant de larguer les bouts observez lesquels sont tendus ou détendus. Les bouts tendus sont ceux qui tiennent le plus bateau, il faudra donc finir par ceux là.

Pasbien  A ne pas faire

  • Il ne faut pas installer un bout en plus du câblot pour faire une patte d’oie. Ce bout va finir par glisse et perdre les avantages de la patte d’oie. Il faut une vrai patte d'oie
  • Utiliser son pied de mat comme taquet d’amarrage pour éviter d’avoir à sortir la patte d’oie. Ca risque de casser le pied de mat.
  • Utiliser une vielle drisse en guise d'amarre. Elle n'a aucun pouvoir amortissant. En plus de faire du bruit, il abimera le taquet sur laquelle elle est amarrée.

Voir article complémentaire ici

Au port

Astuce Astuces

  • Si vous avez un par-battages qui fait du bruit sur votre coque, un peu de produit vaisselle entre la coque et le par-battage retirera les bruit néfaste pour la nuit

L’annexe

Astuce Astuces

  • Sur un catamaran, il est tentant de laisser l’annexe sur le trampoline à l’avant car il y a beaucoup de place. Elle peut y être posée pour une traversée courte et peu ventée. L’amarrage ne doit pas être négligé sous peine de voir l’annexe danser et sautiller à chaque clapotis, et finir à l’eau. Elle devra être posée à l’envers pour éviter de se transformer en baignoire dès la première vague venue, créant un surpoids dangereux à l’avant du bateau.
  • Penser à retirer le bouchon arrière de votre annexe pour que celle-ci ne se remplisse pas d'eau pendant votre navigation.

Pasbien  A ne pas faire

  • Tirer son annexe à l’arrière du bateau principal est tentant pour quelques centaines de mètres, mais les points d’ancrage de l’annexe ne sont pas prévus pour supporter tant d’efforts et peuvent s’arracher. De même, en cas de nécessité de faire une marche arrière, le bout de l’annexe risque de se coincer dans l’hélice du bateau et ce au plus mauvais moment de la manœuvre.

Voir article complémentaire ici

La cuisine

Astuce Astuces

  • Pour cuire des pattes avec de l'eau de mer, il faut utiliser 1/3 d'eau de mer, 2/3 d'eau douce. Attention toute fois à l'endroit où vous prenez l'eau de mer pour être sûre qu'elle ne soit pas polluée.

Le mouillage

  • Une fois le bateau posé, l'équipage profite souvent de pouvoir aller et venir du bateau à la terre, mais au moment de remonter, les pieds sont sales, et le bateau se sali à vitesse grand V. Pour éviter ce désagrément, avant que le bateau ne pose, pensez à remplir à un seau d'eau et le garder précieusement pour se rincer les pieds au retour de votre ballade.
  • En cas de doute sur la météo ou la possibilité de vagues possible, il peut être intéressant de mettre les étraves vers le large avec une ancre derrière et une devant. L'ancre  arrière maintiendra le bateau perpendiculaire à la plage, et l'ancre de devant permettra de déhaler le bateau vers le large en cas de besoin en plus du moteur.
  • Rester à bord quand la mer descend et remonte pour surveiller ce qui se passe au moins la première fois.
  • L'annexe amarrée à l'arrière du bateau au mouillage, tout le monde le fait, la mer descend, ce n'est pas un problème, mais au moment de la remonté, les courants ou le vent peuvent avoir changé de direction et l'annexe se glisse sous le bateau. Elle reste rarement bloquée, mais l'antifouling peut laisser des traces indélébiles sur l'annexe.
  • Les flotteurs des trimarans sont toujours moins volumineux que la coque centrale, et mise à part quelques modèles équipés d'ailerons ou safrans sur les flotteurs, le trimaran prendra de la gite au moment de la posée. Pour limiter ce phénomène et protéger les flotteurs un par-battage sous les flotteurs d'un trimaran sera un vrai plus. Les modèles en V généralement utilisés pour les étraves restent bien en place. Les boules de mouillages permettent de par leur volume de mieux compenser la différence de hauteur, mais il faudra les repositionner à chaque marée.
  • Pour les bateaux qui ne sont pas équipés d'ailerons, pensez à ranger votre sonde de sondeur qui sera à la merci du moindre petit cailloux.
  • C'est le moment de vérifier l'état de votre coque, votre ou vos hélices, vos passes coques, vos anodes...
  • Il arrive parfois en cas d'évitage important ou aléatoire que le bateau se pose sur sa chaine, ce qui peut être embêtant, mais le pire surtout pour un bateau qui n'est pas équipé d'aileron et de se poser sur son ancre.
Voir article complémentaire ici

Les manœuvres

Virement de bord

Astuce Astuces

Sur certains multicoques et dans certaines conditions, le bateau peut avoir du mal à virer, dans ce cas, le régleur de foc doit laisser le foc à contre pour aider le bateau à finir sa rotation, jusqu'à ce que la grand voile soit de nouveau propulsive.

Voir article complémentaire ici

Réglages

Mat aile

Astuce Astuces

  • Sur les petites unités (comme les catas de sport) le faible moment d'inertie du mat oblige sous spi à positionner le mat à 90° pour limiter que le haut du mat ne fléchisse et casse.
  • Au mouillage ou lorsque les mouvements du bateau deviennent désordonnés, il est important de bloquer la position du bras d’arthur pour éviter que le mat tourne tout seul et provoque des à-coups, ce qui fragilise bras d’arthur et gréement.

Voir article complémentaire ici

Divers

Astuce Astuces

Img 5209Lorsqu'un bout passe par un bloqueur, ne faite pas le noeud d'arrêt en bout. Laisser une largeur de main pour pourvoir tirer dessus plus facilement.

 

Les astuces de nos lecteurs

Astuces de Patrick C. :

  • Sécuriser la baume par vent arrière par un bout, surtout si l'on navigue loin des cotes. Car empennage, donne hauban cassé qui donne, mat à l'eau. Ambiance assurée.

  • Fixer par un point de colle dans le pas de vis d'une manille pour éviter qu'elle se dévisse. Histoire vécue en transat et évidemment nous n'avions pas son double.


 

6 votes. Moyenne 3.17 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire