Le bidon de survie

Le bidon de survie sera utilisé en cas de gros problème sur le bateau, abandon ou retournement, il doit contenir le nessaire pour prevenir les secours, les aider à vous repérer ou déterminer votre identité. Il doit être facilement accessible, quelque soit la position du bateau (à l'envers ou à l'endroit). L'endroit idéal se situe près d'une trappe de survie si vous en disposez d'une.

Le contenant

Si le sac est plus léger et plus maniable, le bidon est plus solide. Privilégiez un bidon de fort volume (10 litres minimum), cela permet de conserver une plus grande quantité d'air à l'intérieur, ce qui maintiendra à flot le bidon. Ne faites pas l'impasse sur ces deux points qui peuvent en cas de besoin faire la différence. 

Nous conseillons d'ajouter les éléments suivants sur ce bidon :

  • Un bout solide d'une longueur de 4 mètres avec un mousqueton en bout
  • Une bande réfléchissante
  • Le nom du bateau avec la mention bidon de survie pour aider les secours en cas de découverte de ce bidon

Quel contenu

  • Photocopie des papiers du bateau
  • Photocopie des papiers d'identité de l'équipage
  • Bouteilles d'eau
  • Rations de survie
  • Quelques batons de cialunes (bâtons lumineux à réaction chimique)
  • VHF portable étanche
  • GPS portable étanche
  • Lampe torche étanche
  • Balise de détresse (sauf si elle est fixée sur un support à largage automatique ou sur un support à proximité de ce bidon)
  • Fusée de détresse
  • Couteau ou pince multifonction
  • Lampe torche ou frotale avec piles remplacées tous les ans
  • Miroir de signalisation
  • Couverture de survie
  • Trousse de premier secours
  • Une boussole
  • Allumettes tout temps
  • ...

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire